La prouesse de la simplicité.

 


Ce qui émeut est ce qui reste dans le temps. L’architecture la plus significative à mes yeux est celle qu’il est difficile de dater. Celle qui s’écarte de toute tendance, celle qui traverse les époques.

 

Nombreux sont les bâtiments construits il y a des décennies et qui pourtant ont plus de force que des architectures construites il y a quelques années seulement. L’exemple de la maison Fischer de Louis Kahn en est absolument parfait ; que ce soit dans la forme ou les matériaux utilisés, cette maison a une force qu’aucune époque ne pourra soustraire.

L’architecture qui émeut est aussi celle qui parfois ne nous fait pas chavirer du premier coup, elle est présente mais l’œil n’y prête pas attention. Et pourtant on l’a bien enregistré. Elle est présente en nous. Elle s’intègre si bien dans son environnement que le regard poursuit sa trajectoire sans s’arrêter. Je pense notamment à de nombreux bâtiments de David Chipperfield, et particulièrement le projet d’Innsbruck en Autriche.

Dans la simplicité réside une grand complexité, car la simplicité n’est que «façade». Certains utiliseront le terme de «Simplexité». Il est si difficile d’arriver à un résultat simple et évident que le travail mené en amont est considérable.



 

 

 

 

 

 

 

  • Instagram - Black Circle

 

All images and content Copyright

 

© Ludovic Zacchi. - All rights reserved. 2019