Le travail de l’épaisseur.

 


De par sa définition originelle, l’épaisseur est la mesure de hauteur d’un objet ou d’un revêtement vu par la tranche. En architecture, elle a une autre définition, l’épaisseur est partout, présente de l’échelle globale à l’échelle locale.

D’un point de vue global, l’épaisseur d’un bâtiment concernera sa typologie. La mesure sera donnée par des usages et un programme bien précis. Un bâtiment de logement n’aura pas la même épaisseur qu’un hôpital ou un musée. Et c’est souvent le premier travail engagé par l’architecte face à un programme et un site donnés.

Dans un second temps, à l’échelle plus locale, l’épaisseur a un rôle essentiel dans la façon d’appréhender les espaces : une entrée  a une épaisseur (comment passe-t-on du dehors au dedans?), les murs ont des épaisseurs, qu’ils soient porteurs, séparateurs d’espaces, ou générateurs d’usage (meuble épais), ils créent une succession spatiale et une cohérence d’ensemble, permettant des liaisons directes mais aussi indirectes entre les différents espaces d’un projet.

L’épaisseur peut également devenir un élément technique car elle devient le moyen d’intégrer, des éléments de circulations verticales tels que l’ascenseur ou les escaliers, mais aussi les descentes d’eaux pluviales, les gaines techniques, les différents fluides.


 

 

 

 

 

 

 

  • Instagram - Black Circle

 

All images and content Copyright

 

© Ludovic Zacchi. - All rights reserved. 2019